« Infamous »

 Récemment, j’ai eu la chance de voir un film qui m’a surpris et m’a émerveillé : « INFAMOUS »

"Infamous"

 Juste en voyant le casting se défiler, je me suis dis que je ne pouvais ne pas être déçu et que j’allais passé un très bon moment. Je savais déjà qui jouait les rôles principales : Toby Jones, je ne le connaissais pas du tout. Je me souvenais de sa tête dans le film  « The Mist » dans un rôle très second. Il n’était pas particulièrement brillant mais son interprétation était convaincante. Les rôles secondaire par contre, étaient bien étoffé : Sandra Bullock et Daniel Craig.  

Nelle Harper Lee (Sandra Bullock) et Truman Capote (Toby Jones)

Sandra Bullock est parmi les acteurs dont j’ai presque vu toute sa filmographie et dont seuls quelques un m’ont déçu.

Daniel Craig est un très bon acteur. Je l’ai vu joué des films dramatiques avec des scènes très touchant, mais je ne lui pardonnerai jamais d’avoir changer le « James Bond » qu’on connaissait. Ne vous détrompez pas, ce sont de bons films d’action. Mais ce n’était pas du James Bond. Oui, c’est vrai, ce n’est pas sa faute et il faut bien évoluer. 

Revenons à notre film. La première actrice que l’on aperçoit est Sigourney Weaver. Et pourtant, son nom n’apparaissait que presque à la fin du casting. Il y avait entre autre : 

–          Gwyneth Paltrow : très bref moment d’apparition mais aussi très mémorable. Elle a ouvert le bal sur le film, montré un aperçu de ce le film allait raconter. Mais cela, bien évidemment, vous ne le saurez qu’à la fin.

 –          Jeff Daniels : jouer un caractère sérieux a été assez dur pour moi de l’imaginer, car je le voyais toujours à côté de Jim Carrey dans « Dumb and Dumber » avec ses cheveux ébouriffés.

 –          Isabella Rosselini : son nom ne m’est pas du tout inconnu, par contre ses films le sont… La seule véritable apparition dont je me souviens était dans la série culte « Friends » quand elle faisait partie de la « liste de célébrités » de Ross.

 En voyant juste ses noms défilés au début du film, je me suis dis que si ses acteurs ont voulu faire parti de ce film, c’est que ça en valait la peine même pour un petit rôle secondaire.

  L’histoire que le film nous montrait était celui d’un écrivain: de comment il a accompli son œuvre le plus brillant, de ce qu’il a sacrifier pour pondre son plus grand succès. Et pourtant, il n’a jamais montrer ses réels sentiments, préférant montrer ses bons humeur et même de se raconter de belles histoires. 

Perry Smith (Craig Daniel) et Truman Capote ( toby Jones)

  En vérité, l’âme de ce film se résumait vers la fin par les paroles du caractère joué par Sandra Bullock : « Je lisait un interview de Frank Sinatra à propos de Judith Garland : toutes les fois qu’elle chante, elle meurt un peu, ça montre combien elle donne. C’est vrai aussi pour les écrivains, qui espèrent créer un œuvre qui va durer. Il meurt un peu en cherchant la perfection et puis le livre sort, il a un diner, on vous donne peut-être un prix et maintenant, on va se poser la question inévitable que les américains se posent : quel est le prochain ? Mais le prochain livre peut-être si difficile parce que maintenant on sait ce qu’il exige ».

 De par sa nature, ce film serait qualifié de dramatique, et pourtant, l’on ne cesse de sourire durant le film. Le réalisateur Douglas McGraph et également l’auteur a su condensé le drame avec la comedie. Et un grand bravo pour les acteurs, leur réputation leur precède.

 Je n’ai jamais penser de cette manière là à propos de superbe œuvre accompli par les artistes,  que c’était un moyen pour eux de s’exprimer, de sortir tous ses émotions frustrations, colère, joie, peine. Comme Angelina Jolie disait : « je n’ai pas besoin de thérapie, jouer est mes thérapie. » Je croyais  que la gloire, la reconnaissance et l’argent compensaient d’une manière ou d’une autre ou encore qu’une satisfaction d’accomplissement leur comblerait. En tant que fan, nous apprécions ces œuvres. Nous nous réconfortons dans leurs paroles, dans leur image. Jamais je ne me suis demander ce qu’ils ont dûs sacrifier pour l’accomplir.  Ce film nous montre ce revers de médaille. Une partie d’eux-mêmes s’étaient envolés avec leurs œuvres. Et donc, a chaque fois qu’un film m’a tellement ému, à chaque qu’une chanson m’a éblouie, l’artiste y avait laisser une part de lui-même. Cela, en effet mérite qu’on leur décerne un prix pour marquer que leur sacrifice est reconnu et est soutenu. 

Angelina Jolie and her son Maddox

 Toujours à propos d’Angelina Jolie quand elle avait terminé le tournage de « Beyond Borders » avec Clive Owen, un film dramatique et qu’elle était en tournage du 2è « Tomb Raider : Craddle of life », elle avait dit qu’après un rôle aussi éprouvant émotionnellement, elle était plus que ravie de jouer un rôle beaucoup plus physique. Après, elle est devenu une ambassadrice auprès des Nations Unis  et a commencé à adopter ses enfants.  

Mo'nique, Academy Award for Best Supporting Actress in "Precious"

 Mon’ique, a qui l’on a décerné l’Oscar du meilleur second rôle dans « Precious », un film très poignant qui parle d’inceste et viol, d’injustice mais aussi de triomphe sur la vie, saviez-vous que quand elle était jeune, elle a été victime de viol par son propre frère ? 

    Sandra Bullock , que l’on a également décerné l’Oscar du meilleure rôle principale dans le film « The Blinde Side » où elle jouait une femme qui a adopté un adolescent afro américain, elle avait entreprit  d’adopter un enfant depuis 2006, et qu’elle a réussi finalement a en adopter un en 2010 : un bébé  afro américain de New Orléans où l’ouragan Katrina avait fait plusieurs orphelins. 

Sandra Bullock and her son Louis Bardo

Certaines aventures ou mésaventures que nous vivons, nous marque à vie,  ils nous changent. Ils changent notre manière de voir, notre manière de penser, et parfois même notre personnalité. Une partie de nous meurt.  Et si l’on sait s’en inspirer, nous pouvons en sortir le meilleur de nous même …

Catégories :Drama, Français Étiquettes :